Home / Actualité / Le Portugal en guerre contre la plantation d’eucalyptus

Le Portugal en guerre contre la plantation d’eucalyptus

Le projet de loi visant la réduction, voire l’arrêt de la plantation d’eucalyptus a été mal reçu et rejeté par l’opposition de droite. Cependant, il semblerait que le gouvernement ainsi que ses alliés de la gauche radicale aient trouvés un terrain d’entente et que désormais les exploitations d’eucalyptus seraient mieux encadrées et réduites graduellement.

Une loi concernant la plantation d’eucalyptus

Des textes de loi sont passés devant le Parlement portugais depuis le mois d’avril, en vue d’être examinés. Ces textes à négocier concernent les décisions à prendre et les réformes sur la végétation et les forêts. La proposition consiste à la réduction au minimum de la plantation d’eucalyptus. En effet, cette espèce florale est particulièrement inflammable et son exploitation est l’une des principales causes des incendies qui sévissent dans ce pays. Ce projet faisant l’objet d’une discussion parlementaire entrerait dans le cadre d’une revitalisation de l’intérieur du pays, afin de relever les défis qu’ils se sont déjà lancés.

Un incendie meurtrier résultant une nouvelle loi

Le gouvernement socialiste souhaite mettre en place une réforme visant à la réduction au fur et à mesure de la surface totale de plantation d’eucalyptus. Les producteurs de bois devraient se plier à de nouvelles règles concernant la replantation de cette espèce florale. La cause de cette décision radicale est l’immense incendie ayant dévasté la région de Pedrógão Grande durant plusieurs jours. En effet, 64 personnes ont perdu la vie et 250 ont été blessés selon les sources officielles, durant ce feu de forêt du 17 au 22 juin dernier. L’objectif de ce projet de réaménagement de la forêt est d’éviter que de nouvelles catastrophes de ce genre ne se reproduisent.

Les eucalyptus font partie intégrante du Portugal

Le réel problème concernant l’application de cette loi est que l’eucalyptus occupe une superficie de plus de 812.000 hectares. Il s’agit de l’espèce forestière la plus présente dans tout le Portugal. La réduction de sa plantation serait contre-écologique. De plus, cette réduction ne pourra qu’avoir un impact néfaste sur la production du papier dans le secteur industriel.

Pedrógão Grande
Incendie à Pedrógão Grande

Ce dernier représente en effet 4,9% des exportations portugaises et sa baisse serait très problématique pour l’économie du pays. Ces raisons sont les principales causes du refus de l’opposition de droite de cautionner ce projet. Ils ont voté contre, considérant cela comme une déforestation.

Une solution moins radicale et d’autres projets

Une issue aurait été trouvée au terme des négociations visant à instaurer un meilleur encadrement de l’exploitation d’eucalyptus. Ces dispositions commenceraient tout d’abord par un gel, puis une réduction et un recadrage de la plantation en question. En effet, ces derniers sont souvent mal entretenus, favorisant les incendies et feux de forêt. Ces catastrophes détruisent en moyenne 100.000 hectares de végétations portugaises tous les ans. Deux autres textes concernant des projets de loi ont dans la foulée été adoptés. Elles concernaient toutes les deux des mesures préventives contre les incendies ainsi que la fondation d’un cadastre simplifié. La proposition de créer une banque de terres publique a été rejetée, cette mesure prévoyait le regroupement des parcelles de terre non titré et non borné par un propriétaire ayant des droits légaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *