Home / Culture / Les tentatives d’invasion du Portugal par Napoléon Bonaparte

Les tentatives d’invasion du Portugal par Napoléon Bonaparte

Napoléon 1er, empereur de France en 1804 instaure le Blocus Continental, afin d’empêcher le Royaume-Uni de commercer avec le reste de l’Europe. Le Portugal ne pouvant se soumettre à ce décret, en raison du partenariat établi entre ses dirigeants et ceux de l’Angleterre, une guerre éclate. En effet, Napoléon Bonaparte, considérant cela comme un affront direct, décide d’envahir le Portugal. Cependant, il n’a pas réussi après 3 tentatives.

Napoléon Bonaparte, 1er empereur de France

Napoléon 1er est né le 15 août 1769 et décéda le 5 mai 1821. Premier empereur des Français, son règne dura du 18 mai 1804 au 6 avril 1814, puis du 20 mars au 22 juin 1815. Très jeune, il s’est rapidement popularisé dans l’armée grâce à son génie militaire, son sens stratégique, son courage et ses capacités de leader. Le succès de ses nombreuses conquêtes retentit à travers le monde, autant que ses qualités d’administrateur. Il dirigea les armées de la Première République française suite à la Révolution.
Ce chef d’État puissant est à l’origine de plusieurs traités de paix en Europe ainsi que de sa réorganisation durable. Ce fut sous son règne que le territoire français fut à son extension maximale. En effet, Amsterdam, Rome, Hambourg et Barcelone furent transformés en chefs-lieux de département. 134 départements ont été recensés en 1812. Il gouverna la plus grande partie de l’Europe continentale et mit les membres de sa famille à la tête des différents États le composant.

Le refus du Portugal à se plier au Blocus Continental

Par le décret de Berlin de 1806, Napoléon Bonaparte décide d’interdire le commerce entre le Royaume-Uni et le reste de l’Europe. Il s’agissait d’une stratégie politique visant à ruiner l’Angleterre par l’isolement économique. Ainsi naquit le Blocus Continental interdisant l’accès des ports de l’Europe continentale aux navires britanniques.
Les pays alliés de la France et ceux occupés par cette dernière suivirent ce décret à l’exception du Portugal. En effet, cette dernière avait déjà forgé une alliance et des liens commerciaux avec l’Angleterre. Son refus d’interdire l’accès aux navires britanniques et d’emprisonner ceux présents dans leurs ports déplut à Napoléon, qui décida d’envahir le Portugal. Il s’agissait selon lui de la seule manière d’anéantir la brèche du Blocus Continental.

Trois tentatives d’invasions échouées

La première tentative d’invasion se caractérise par l’armée française traversant l’Espagne en direction de Lisbonne. Des soldats français et espagnols, dirigés par le général Junot, y parviennent en novembre 1807. Cette tentative s’arrêta en novembre 1808, suite à la victoire anglo-portugaise, qui donna naissance à la signature de la Convention de Sintra.

La seconde tentative d’invasion napoléonienne du Portugal débuta en février 1809 pour se terminer après la Bataille de Porto le 12 mai 1809. Cette nouvelle tentative, commandée par le général Soult fit suite à la Bataille de Talavera, la première offensive britannique en Espagne.

La troisième et dernière tentative d’invasion du Portugal par les soldats de Napoléon débute en juillet 1810, pour se terminer en avril 1811 lorsque les troupes françaises se retirent vers Ciudad Rodrigo. Nouvel échec essuyé par ces dernières qui ont été repoussées par l’armée anglo-portugaise, dirigée par le stratégique chef militaire Wellesley, duc de Wellington.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *